Le Pantalon sur-mesure

Le pantalon sur-mesure parce qu’il suffit de subtils ajustements pour transformer la silhouette, changer la posture et ainsi le rapport au corps et à l’espace. Tout se joue à quelques centimètres, un creux de taille, un ajustement sur les hanches.
Chez Rives, le pantalon sur-mesure est une pièce vestimentaire centrale, capable à elle seule de dessiner un corps masculin libéré des modes, et anobli.
 

Parfaitement ajusté

Qu’il soit porté à la ville ou à la scène, le pantalon est devenu le héros unisexe admis dans toute les garde-robes. Il est l’objet de toutes les modes : skinny, taille-haute à pinces, en laines froides ou coton épais. Si bien qu’il est aisé de se méprendre et adopter trop rapidement une version qui galbe trop les jambes, et engourdit les pas.

Sylvain Fischmann, directeur artistique de Rives, l’a bien compris. Il a discuté avec ces hommes qui pensaient que tout les pantalons se valaient. Il les a regardés arriver dans la boutique, marcher, le pas timide. Mais il leur a appris à s’observer, et c’est d’un pas vaillant habillé d’un pantalon-sur-mesure, pensé dans chaque mini-détail qu’ils repartent.

« Beaucoup arrivent avec des idées préconçues, et se laissent envahir par la peur de la ringardise. Mais qu’est-ce qu’être ringard ? Peut-être oublier sa silhouette sous le prétexte de la mode ! » observe Sylvain.
 

Un pantalon sur mesure par-delà les pixels.

Pour cela, il faut bien souvent déjouer le cliché et revenir à des questions basiques et essentielles telles que celle de la morphologie.
Car ce n’est pas des corps vus sur les écrans dont nous sommes dotés. Mais d’un corps de chair et d’os dont il faut comprendre les lignes.
« Personne n’a envie d’avoir l’air petit. » plaisante Sylvain. Une remarque mordante et évidente. Pourtant en s’infligeant certaines coupes, on se coupe du corps. Alors il faut apprendre à le redessiner, et l’aimer, au moyen de pantalon sur mesure allongeant la silhouette, tout en respectant l’image que chacun à envie de donner de lui.

« Il est important de comprendre et respecter l’image que le client à envie de renvoyer : nous sommes là pour lui indiquer comment le faire. »
 

Quitter les injonctions

« Avec le temps, certains accessoires ont perdu leurs fonctions. Alors pourquoi ne pas s’en séparer ? » note Sylvain, plein de pragmatisme.
L’exemple du pantalon délié de passants de ceinture, porté taille haute à « la Chirac » a fait le succès de Rives. Rebelle ? Extravagant ?

« En réalité, cela n’a rien de nouveau et permet de conserver les lignes verticales de la silhouette sans les oblitérer par une ligne horizontale » explique Sylvain, ajoutant « J’ai vu des hommes sortir la démarche métamorphosée, la posture confiante, aspirant à de nouvelles choses . »
Des solutions simples, oubliées de par des automatismes qui en réalité n’ont plus lieu d’être.

 

Vivre avec son temps

En se déliant de l’inutile, de ceinturons trop lourds, ou des centimètres de tissu, le corps se réapproprie le pantalon. Pour aboutir à ce scénario sans avoir l’air d’être déguisé d’une facture de basse qualité, les boutiques Rives offrent une vaste gamme de tissus et s’adonnent à la recherche de matières innovantes sourcées dans des maisons dotées de savoir-faire anciens, ainsi préservés.

Des laines chaudes, des toiles épaisses, dessinent des pantalons pour des occasions variées. La maison s’autorise même le travail du jean, avec des machines de confections traditionnelles, ou à l’occasion de collaborations avec des experts.
Le pantalon sur-mesure n’est pas un simple snobisme: c’est apprendre l’histoire d’une pièce, et comprendre son évolution à travers les pratiques de confections. C’est vivre avec son temps, et associer tradition et innovation en restant à l’affût des nouvelles techniques de l’industrie textile. Rives s’y engage.
 

Le fameux « je-ne-sais-quoi »

Porter un pantalon, pour une grande occasion ou au quotidien, ne doit pas être banalisé. C’est affirmer sa silhouette, sa place dans une pièce, dans une rue.
Sylvain ne se restreint pas et aime expérimenter avec ses clients les nouveaux codes du chic. Des tissus plus légers, permettant le mouvement font irruption dans nos imaginaires. Ample, proche du jogging en terme de confort, le pantalon sur-mesure peut prendre les formes inattendues d’un chic plus doux.

Enlever ou enfiler un pantalon raconte un corps, une vie, un quotidien. Pour bien choisir, il faut du temps. Faire un pantalon est-il un art ?
Dans un court essai intitulé Le monde et le pantalon, consacrés aux frères Bram et Geer van Velde, Samuel Beckett élabore une fine analyse de l’art dans le quotidien, résumé dans un échange fameux :

LE CLIENT : Dieu a fait le monde en six jours, et vous, vous n’êtes pas foutu de me faire un pantalon en six mois.
LE TAILLEUR : Mais, monsieur, regardez le monde, et regardez votre pantalon.
Voila qui est clair.

Costume sur mesure paris pantalons
Pantalon noir taille haute

Découvrez nos autres collections